ORIGINES - Vingtsun Defense Valence

Aller au contenu
Origines
Suivant la légende, le Vingtsun puise ses racines dans le sud de la Chine sous la dynastie Qing (1644-1912), période d' invasions Mandchous et Mongoles.

A cette époque, le temple de Shaolin servait de sanctuaire pour les patriotes de la dynastie des Ming (1368-1644)  qui se préparaient en secret à renverser le gouvernement des  envahisseurs. Pour augmenter leurs chances de succès, 5 aînés du temple  commencèrent à élaborer un système basé sur les techniques les plus  efficaces de plusieurs styles de kung-fu .
Malheureusement, les  patriotes de la dynastie des Ming furent trahis par l' un des leurs, et  l' empereur envoya son armée pour attaquer et brûler le temple .

Les  5 aînés du temple et une poignée de personnes purent prendre la fuite.  Parmis les 5 ainés du temple se trouvait une nonne Boudhiste du nom de  Ngu Mui.

En fait, Ngu Mui était une pratiquante Taoïste (non boudhiste) déjà experte en kung-fu  avant son arrivée au temple. Son père était l' un des huits généraux  qui avaient aidé Yeung Jung Wang à accéder au trône de l' empire (il fût  le premier Empereur de la dynastie Qing). Peu de temps après son accès  au pouvoir, Yeung Jung Wang fit assassiner son propre père ainsi que ces  huits généraux. Pour venger la mort injuste de son père, Loi Sai Leung  tua elle même l' empereur, puis alla se cacher au temple de Shaolin sous  le nom de Ngu Mui.

Pour augmenter leurs chances de survie et  rallier un maximum de partisans à leur cause, les 5 aînés du temple  prirent la décision de se disperser dans toute la chine. Ngu Mui se  réfugia dans le temple de la grue blanche sur le Mont Tai Leung. Là,  elle décida de continuer à perfectionner ce nouveau style de kung-fu,  de façon à ce qu' il soit accessible à chacun, quelque soit son âge ou  ses capacités physiques et assimillable rapidement. Elle trouva l'  inspiration en observant un combat entre une grue et un renard. Tandis  que le renard essayait d' attaquer la grue sur le côté, la grue se  contentait uniquement de pivoter sur place en faisant face tout le temps  au renard. A chaque attaque du renard, la grue parait d' une d' aile et  dans le même temps contre-attaquait d' un coup de bec.

Suite  à cette observation, la théorie de "la ligne centrale" ainsi que la  "simultanéité" des mouvements de défense et d' attaque, allaient être  parmis les principes fondamentaux de ce nouvel Art Martial.

Ce n' est que plus tard, qu' elle prit sous sa protection une jeune fille du nom de Yim Vingtsun  (signifiant printemps radieux) harcelée par un riche propriétaire de la  région, du nom de Wong. En fait, cet homme régnait en maître sur la  région et avait jeté son dévolu sur Yim Vingtsun car celle ci était très belle. il alla demander sa main à son père. Heureusement, Yim Vingtsun  était déjà promise à Leung Bok Chau. Le mariage étant prévu 1 ans plus  tard et Leung Bok Chau vivant dans une autre région, Ngu Mui proposa à  la jeune fille d' aller dire à Wong qu'elle lui donnerait une réponse  dans un an. Ce qui lui laissait le temps de la former aux rudiments de  son nouvel art martial. Au bout d' un an Yim Vingtsun  retourna voir Wong et lui signifia qu' elle ne pouvait épouser une  personne incapable de la vaincre en combat. Wong accepta le combat et  fût sérieusement blessé. il repartit et Yim Vingtsun n' entendit plus parler de lui.

Yim Vingtsun continua à pratiquer avec Ngu Mui et apprit le système complet. Une fois mariée à Leung Bok Chau, Yim Vingtsun perfectionna ce nouveau système de combat avec son mari déjà adepte d' autres arts martiaux. A la mort de Yim Vingtsun, Leung Bok Chau baptisa ce nouvel art martial " Vingtsun ", en hommage à sa femme.

Un  des élèves du couple, Leung Lan Kwai, rallia une compagnie thêatrale  itinérante. Parmis la troupe thêatrale, avaient pris refuge des rebelles  au gouvernement des Qing, notamment experts dans les techniques du  baton long et des couteaux papillons. C' est ainsi, par le biais d'  échanges techniques, que furent intégrées les armes dans le Vingtsun. Parmis ces rebelles, se trouvait Leung Yee Tai.

A son tour, Leung Yee Tai enseigna les techniques du Vingtsun  à un médeçin de Fatshan, Leung Jan, déjà pratiquant d' arts martiaux.  En ce temps là, il était insolite qu' un homme cultivé puisse s'  intéresser et pratiquer les arts martiaux. Grâce à ses aptitudes  physiques et intellectuelles, Leung Jan remporta nombre de défis et  contribua à la réputation du Vingtsun.

Leung  Jan eût parmis ces élèves, Chan Wah Shun, celui qui allait devenir plus  tard le professeur de Ip Man . Leung Jan enseigna également à son fils  Leung Bik, les théories avançées du Vingtsun. Ce qui expliquerait pourquoi sa manière de combattre était beaucoup plus souple et fluide que celle de Chan Wah Shun.
Retourner au contenu